Les déchets sur les côtes, un poison pour la mer

Les déchets sur les côtes, un poison pour la mer

Atlas de l'océan

Les amoncellements d'ordure sur les côtes posent des problèmes bien visibles. D'autres types de pollution le sont moins, mais sont pourtant tout aussi graves.

 

 

LES NITRATES ET PHOSPHATES

CAUSES : L’agriculture industrielle, les cultures et l’élevage intensifs.

EFFETS ET TENDANCES : Depuis les années 1950 et 1960, l’agriculture mondiale est devenue une industrie de masse. Les rejets de fumier et d’engrais artificiels atteignent les rivières par les eaux souterraines et finissent dans l’océan, entraînant des zones mortes au large des côtes. Les accords internationaux tentent de combattre ces effets en réduisant les rejets.

 

LES DÉCHETS PLASTIQUES

CAUSES : Seuls 20 % des déchets plastiques qui finissent dans l’océan proviennent effectivement de l’activité humaine sur l’océan. Les 80 % restants proviennent des terres, principalement de pays où la gestion des déchets est inexistante ou inefficace.

EFFETS ET TENDANCES : Nous connaissons cinq grands vortex de déchets. La plupart des déchets flottants finissent sur les côtes du monde entier et constituent donc un problème mondial. En 2015, par exemple, 100 mètres cubes de déchets plastiques se sont accumulés sur la côte du Spitzberg, une île isolée à mi-chemin entre la Norvège et le pôle Nord. Les tas d’ordures grossissent chaque année.

 

LES PRODUITS CHIMIQUES ET LES MÉTAUX LOURDS

CAUSES : Eaux usées industrielles et gaz résiduaires, exploitation minière, consommation de fioul.

EFFETS ET TENDANCES : Selon l’OCDE, environ 100 000 substances chimiques différentes circulent dans le monde. Elles comprennent les métaux lourds comme le plomb et le mercure, mais aussi les polluants organiques persistants (POP). Beaucoup de ces substances sont très problématiques, car elles s’accumulent dans le corps des organismes marins et pénètrent dans la chaîne alimentaire où elles présentent un risque pour la santé humaine.

 

LA RADIOACTIVITÉ

CAUSES : Les puissances atomiques et les pays qui exploitent des centrales nucléaires comme les États-Unis, la Russie, le Japon et plusieurs pays européens.

EFFETS ET TENDANCES : À partir des années 1950, les pays ont commencé à déverser en toute légalité des barils de déchets radioactifs provenant des centrales nucléaires dans l’océan. Les barils dans la Manche qui auraient dû rester scellés pendant des centaines d’années ont déjà commencé à fuir. L’immersion en mer de déchets nucléaires a finalement été interdite en 1993. Cependant, l’interdiction ne s’applique qu’aux solides radioactifs. L’évacuation des eaux usées radioactives dans l’océan est toujours autorisée et pratiquée. La catastrophe nucléaire de Fukushima ainsi que les essais d’armes atomiques menés par les grandes puissances ont eu des effets mesurables.

 

LA POLLUTION PAR LES HYDROCARBURES

CAUSES : Les eaux usées, les fuites pendant un forage pétrolier, le transport maritime régulier, le nettoyage illégal des réservoirs, les déversements d’hydrocarbures et les accidents de forage.

EFFETS ET TENDANCES : Les côtes rocheuses et sablonneuses exposées mettent entre un mois et cinq ans à se rétablir, tandis que les côtes rocheuses abritées et les récifs coralliens ont besoin de deux à plus de dix ans. Bien que le taux d’extraction soit plus élevé que jamais, la pollution due aux déversements d’hydrocarbures a diminué en raison du durcissement de la réglementation du transport maritime. D’autre part, le risque d’accidents de forage augmente à mesure que l’on descend dans les profondeurs.

 

DES MUNITIONS DANS L’OCÉAN

CAUSES : Guerres mondiales et autres conflits. De nombreux pays à travers le monde ont déversé des armes chimiques et conventionnelles dans l’océan.

EFFETS ET TENDANCES : Les experts conviennent que la récupération des munitions serait trop coûteuse et probablement trop risquée. Cependant, il est également risqué de les laisser : par exemple, 70 ans après la Seconde Guerre mondiale, des amas de phosphore blanc provenant de bombes incendiaires continuent de s’échouer sur les plages. Ils ressemblent à de l’ambre et les enfants aiment les ramasser. Le phosphore prend feu au contact de l’oxygène et de la chaleur. À 1300°C, il peut brûler jusqu’à l’os. Ces déchets militaires constituent une menace à long terme.

 

LE BRUIT

CAUSES : Transport maritime, exploitation minière en mer, activités militaires, transport de palplanches pour les ports et les installations offshore dans les fonds marins, recherche de réserves de pétrole et de gaz avec des dispositifs acoustiques à longue portée et extraction de pétrole et de gaz naturel.

EFFETS ET TENDANCES : Le bruit dans les océans augmente en raison de leur exploitation accrue. Les poissons, mais surtout les mammifères marins, comme les baleines et les dauphins qui utilisent le son pour la communication et la navigation, sont affectés. Les animaux sont désorientés, s’échouent sur les plages et périssent dans les eaux peu profondes.

0 Commentaires

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire