Atlas de la PAC

Atlas de la PAC

Chiffres et enjeux de la Politique Agricole Commune


Il est grand temps d'ouvrir la discussion sur le modèle agricole. L'Europe peut beaucoup y gagner.
Avant-propos

Atlas de la PAC

pdf

L’Atlas de la PAC est le résultat d’une coopération de la Fondation Heinrich Böll avec la plateforme « Pour une autre PAC ». Il a été rédigé par un collectif d’expert-e-s de l’agriculture. Cet Atlas permet de découvrir les enjeux et défis actuels de l’agriculture européenne, mais il propose aussi des solutions et invite à réfléchir sur la manière dont nous traitons nos agriculteurs, nos agricultrices, et nos terres.

12 BREFS ENSEIGNEMENTS À PROPOS DE L'AGRICULTURE DE L'UE

UNE POLITIQUE EUROPÉENNE HISTORIQUE AUJOURD'HUI REMISE EN QUESTION

PAC : Changement de mission

La PAC a accompli sa mission originelle : sécuriser l’approvisionnement alimentaire durant la période d’après-guerre. Malgré des réformes en série, la PAC ne répond pas aux défis du XXIe siècle.

Par Christian Rehmer, Christine Chemnitz
"L'agriculture n'est plus le thème dominant de l'intégration européenne, mais elle demeure une dépense budgétaire prédominante.
Christiane Chemnitz / Christian Rehmer

Un premier pilier mal partagé et mal ciblé

Près des trois quarts du budget de la Politique Agricole Commune sont consacrés aux paiements directs aux agriculteurs. Ces paiements ne répondent plus à leurs objectifs.

Par Alan Matthews

Développement rural : économie mal choisie

Le deuxième pilier soutient la politique de développement rural et intervient de manière plus ciblée. Mais, à mesure que le budget de l’agriculture se réduit, c’est le deuxième pilier qui subit les plus fortes baisses.

Par Helene Schulze, Oliver Moore, Hans Martin Lorenzen

LA FRANCE, PREMIER BÉNÉFICIAIRE : MODÈLE AGRICOLE ET DISPARITÉS RÉGIONALES

Le modèle français en question

Le système agricole français a beaucoup évolué ces soixante dernières années, notamment sous l’influence de la PAC. Il est aujourd’hui productif, mais ne couvre pas tous les besoins alimentaires et la pérennité de ses facteurs de production n’est pas assurée.

Par Gilles Bazin

France : le premier bénéficiaire

La France est le principal bénéficiaire du budget de la PAC. Pour autant, il existe  des disparités marquées entre les différentes régions françaises, entre types de production et entre fermes

Par Jacques Loyat

Territoires à handicaps naturels

La diversité de ses territoires donne à la France sa richesse agricole. Pour préserver cette diversité, les territoires soumis à des handicaps naturels, liés à au relief, à l’insularité ou à la pauvreté des sols, bénéficient d’aides de la PAC dédiées.

Par François Salmon

UNE PAC AUX MULTIPLES IMPACTS : ENVIRONNEMENT, BIEN-ÊTRE ANIMAL ET SANTÉ PUBLIQUE

Biodiversité : des printemps silencieux?

L’agriculture intensive est la plus grande menace qui pèse sur la faune et la flore européennes. Pourtant, la PAC actuelle continue à encourager les pratiques qui leur sont néfastes.

Par Harriet Bradley

Bien-être animal : doit mieux faire

Le bien-être animal est une préoccupation croissante pour nombre de citoyens européens. Pourtant, la Politique Agricole Commune soutient massivement les élevages sans imposer de critère d’éligibilité lié au bien-être des animaux. En parallèle, les dispositifs incitatifs d’aide à l’amélioration des pratiques dans ce domaine, déjà existants, doivent être largement renforcés.

Par Harald Grethe
82% des citoyens de l'UE estiment qu'il faut faire plus pour le bien-être des animaux dans l'élevage.
Harald Grethe

L'enjeu vital de la qualité des eaux

Une trop grande concentration de nitrate dans l’eau mène à des problèmes écologiques, économiques, mais aussi de santé publique. La PAC et le manque de contrôle n’ont jusqu’ici pas réussi à résoudre le problème.

Par Katrin Wenz, Christian Rehmer

Une alimentation saine dans un environnement sain

Nombre d’Européens déclarent vouloir consommer des aliments sains, c’est-à-dire bons pour leur santé, pour celle des paysans qui les produisent, respectueuses de celle des animaux d’élevage et écologiques. En parallèle, les Européens ingurgitent d’énormes quantités de sucre, d’amidon et de matières grasses, produits à bon marché avec peu d’attention pour la santé, au bien-être animal ou à l’environnement.

Par Nikolai Pushkarev

Phosphorer pour moins de chimie

La PAC manque d’instruments pour limiter l’usage d’intrants chimiques de synthèse dans l’agriculture. En conséquence, les quantités de pesticides utilisées restent constantes depuis des années. Pourtant, la PAC représente un levier potentiel d’action majeur pour inciter à la diminution, voire à l’absence totale de pesticides.

Par Lars Neumeister

UNE POLITIQUE EUROPÉENNE AUX EFFETS GLOBAUX

Réduire les émissions pour protéger l'agriculture

Un climat en évolution a plus d’impact sur l’agriculture que toute autre activité humaine.  Mais l’agriculture est également l’une des principales causes du changement climatique. La PAC préconise des solutions d’adaptation et d’atténuation marginales, au lieu d’un 
changement de paradigme. 

Par Abad Chabbi, Cornelia Rumpel

Commerce sans souveraineté

L’agriculture de l’Union européenne fait partie des chaînes de valeur internationales. Elle influence les marchés agricoles mondiaux et donc aussi les prix, les productions, les revenus et l’alimentation dans les pays du Sud.

Par Tobias Reichert, Berit Thomsen